le texte qui suit est une réécritures des emails envoyés précédemment.

Bonjour,

Une exposition consacrée aux photos de Steve McCurry est actuellement visible à la Bourse (Bruxelles) : the World of Steve McCurry http://stevemccurryexpo.be/ (brochure en annexe)

Membre de Magnum Photo (https://www.magnumphotos.com/photographer/steve-mccurry/) Steve McCurry est évidemment connu pour l’image mondialement célèbre de la jeune fille afghane:


Mais l’année dernière celui qui incarnait le mythe du photojournaliste s’est retrouvé au cœur d’une polémique après que certaines de ses photos montraient des signes évident de manipulation logicielle https://petapixel.com/2016/05/06/botched-steve-mccurry-print-leads-photoshop-scandal/ .

Dans un premier temps les réseaux sociaux se sont déchainés sur les manipulations dans Photoshop. Ensuite les langues se sont déliées et il est devenu clair que nombre de photos de McCurry ont été arrangées / mise en scène et n’étaient pas le résultat d’un quelconque instant décisif: Indien portant des valises sur la tête – mais les valises étaient vides, famille attendant près d’un train, le vieux avec sa machine à coudre, etc…

En quoi cela pose-t-il problème ? En fait comme membre de Magnum Photo, McCurry s’était forgé une réputation de photojournaliste (sa photo de Massoud …). Or cette auréole sous-entendait une notion de vérité. Et lorsque McCurry a été pris les doigts dans le pot de confiture, beaucoup (moi y compris) ont jugé qu’il y avait confusion dans les genres.

Pour sa (maladroite) défense Steve McCurry se définit maintenant comme un photographe raconteur d’histoire (visual storyteller).

Notre ami Luc Mairesse est parti en janvier dernier sur les traces de McCurry … une sorte de pèlerinage à Jodhpur. Luc a ainsi retrouvé l’endroit où McCurry a réalisé une autre photo emblématique (le garçon qui court dans la ruelle). Le photographe lui a fait commencer plus de 20 fois avant d’avoir la bonne prise!

Ci-dessous la photo de la maman avec un tirage de la photo:


Le mur a un peu changé – variation d’un tirage à l’autre?


Maintenant comme il y a peu d’intégristes de l’instant décisif dans notre club, vous pouvez aller voir l’exposition et apprécier la mise en place, les cadrages des photos de Steve McCurry.

Mc Curry a longtemps travaillé avec du film Kodachrome. Il a d’ailleurs fait beaucoup de publicité autour de son projet ‘Last Kodachrome Film’ réalisé au moment où Kodak a arrêté le dernier labo qui développait cette pellicule : https://www.youtube.com/watch?v=S_2XFAw1qtg https://www.youtube.com/watch?v=DUL6MBVKVLI . L’utilisation du film Kodachrome explique ses photos aux couleurs assez denses et saturées.

Le problème de la confusion des genres est assez fréquent et a également été à la base en 2015 de la levée de bouclier de Paul Magnette à l’encontre du prix World Press Photo de Giovanni Troilo pour sa série sur Charleroi. Et aujourd’hui certains analysent encore la mythique photo ‘Mort d’un soldat républicain’ de Robert Capa pour essayer de déceler si la photo est un vrai moment décisif ou une image mise en scène.